La pédagogie de Maria Montessori ... Une pédagogie nouvelle qui a bientôt un siècle !

Maria Montessori est née en Italie en 1870, à 26 ans elle devient la première femme docteur en médecine de son pays. Elle obtient ensuite une licence en philosophie et en sciences naturelles. Ces trois disciplines répondaient à ses goûts d’observation, de réflexion et à son désir de connaître et de promouvoir les conditions les plus favorables au développement de l’être humain.

Assistante à la clinique psychiatrique de l’Université de Rome, elle s’intéresse initialement aux enfants handicapés mentaux, laissés à l’époque sans soins éducatifs.

Afin de leur procurer une aide pédagogique pertinente ainsi qu’une éducation véritable ; elle va étudier et traduire les travaux de deux médecins français : Itard et Seguin.

Puis partant d’une observation rigoureuse des lois du développement humain et s’attachant à répondre aux besoins fondamentaux de l’enfant, elle va organiser et compléter le matériel didactique élaboré par Seguin et proposer un système pédagogique complet convenant à tous les enfants.

En 1907, elle ouvre sa première école « La maison des enfants » dans un quartier populaire de Rome. Dans l’année qui suit, d’autres maisons des enfants vont s’ouvrir à travers l’Italie et Maria Montessori est amenée à former des éducateurs à cette pédagogie nouvelle. Elle publie ses premiers ouvrages, devient célèbre et sa pédagogie connait très rapidement un succès qui dépasse les frontières de son pays.

Pour fuir la montée du fascisme, elle quitte l’Italie en 1934 et se réfugie en Espagne où la guerre civile éclate peu après, elle gagne alors l’Angleterre puis la Hollande. Au début de la seconde guerre mondiale, elle part en Inde où elle restera pendant toute la durée du conflit. Elle y formera des éducateurs, ouvrira de nombreuses écoles et rencontrera Gandhi et Nehru.

La paix revenue, elle s’installe définitivement à Amsterdam où elle poursuit et approfondit son travail. Elle fonde l’Association Montessori Internationale pour garantir le respect de l’éthique qui a guidé toute l’élaboration de sa pédagogie scientifique.

Elle meurt le 6 mai 1952. Les idées de Maria Montessori n’ont pas seulement subsisté au cours du siècle, elles sont actuellement confirmées et de plus en plus souvent reprises et développées par les recherches les plus récentes en sciences de l’éducation et en neurosciences.